vendredi 24 mars 2017

Grand succès pour les DataCore Days 2017 !



La semaine dernière, DataCore a organisé la 6ème édition de ses DataCore Days.

Cette année encore, DataCore a invité ses collaborateurs, ses partenaires et ses clients à assister à plusieurs présentations ainsi qu’à des activités au magnifique Domaine de Frémigny, à Bouray sur Juine (91).


DataCore a notamment partagé sa vision et ses missions pour l’année à venir ainsi que ses nouveautés produits, comme le logiciel DataCore Parallel Server for SQL.
Ses partenaires technologiques et sponsors de cette édition, Lenovo, HGST ainsi que Coservit, ont aussi eu l’occasion de présenter plus en détails leur offre produit associée à DataCore - Appliance Lenovo DX8200D, JBOD HGST ou encore ServiceNav de Coservit.

La première journée a permis de réunir collaborateurs et partenaires autour de conférences et d’une table ronde avec des retours d’expérience de clients DataCore : Eneria et Algonis, mais aussi de profiter d’activités comme un match de football endiablé France-Italie ! Quant à la 2ème journée, des ateliers techniques et commerciaux étaient organisés pour maximiser les échanges. Ces deux jours ont été placés sous le signe de la bonne humeur et le soleil a été au RDV !

Cette édition a réuni près de 300 personnes dont plus de 250 partenaires, et de nombreux clients DataCore venus partager ce moment avec nous, soit 25% de personnes en plus par rapport à l’an passé !
Un grand merci également à l’équipe de management DataCore pour sa disponibilité et la présence de George Teixeira, CEO, déplacé spécialement pour cette occasion ! Aucun doute que cet évènement, devenu aujourd’hui incontournable, ait rencontré un véritable succès, ce qui promet une 7ème édition grandiose à l’occasion des 20 ans de DataCore !


mercredi 15 mars 2017

DataCore Days : J-1



Rendez-vous demain au Domaine de Frémigny pour la 6ème édition des DataCore Days. Nous avons hâte de retrouver nos partenaires pour échanger pendant ces deux journées qui s’annoncent passionnantes.

Durant ce moment privilégié, nous vous présenterons notre vision pour 2017 ainsi qu’un nouveau partenariat stratégique. Vous pourrez aussi profiter de retours d'expériences de nos clients.

L'équipe de management de DataCore au grand complet sera également présente pour répondre à toutes vos questions.

jeudi 9 mars 2017

J-7 avant la 6ème édition des DataCore Days !


Plus que 7 jours avant la 6ème édition des DataCore Days : l’événement annuel dédié à nos partenaires qui se déroulera cette année au Domaine de Frémigny ! Au programme: la stratégie et vision 2017, des démonstrations produits, des ateliers et table rondes. Ces deux jours de débats et d'échanges sur les nouveautés 2017 sont à ne manquer sous aucun prétexte

mercredi 18 janvier 2017

Le Centre Hospitalier de Pont-Saint-Esprit bâtit son PCA avec DataCore SANsymphony

http://www.lemagit.fr/etude/Le-Centre-Hospitalier-de-Pont-Saint-Esprit-batit-son-PCA-avec-DataCore-SANsymphony

Le CH de Pont-Saint-Esprit a mis en place une architecture de continuité d’activité s’appuyant sur DataCore SANsymphony afin de supporter ses applications critiques et répondre aux exigences de disponibilités du programme hôpital numérique et de la Haute Autorité de Santé.


Le centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit est une petite structure située au Nord d’Orange, à la jonction de l’Ardèche et du Rhône. Cet établissement à taille humaine ne dispose pas de service d’imagerie, d’IRM, de scanner ou autres applications particulièrement gourmandes en termes de capacité de stockage (ces systèmes sont l’apanage du centre hospitalier de Bagnols sur Cèze, à une dizaine de kilomètres plus au Sud, qui s’appuie sur une infrastructure de stockage EMC, et du CHU de Nîmes).
Il doit toutefois gérer un nombre important d’utilisateurs rattachés aux différentes entités gérées par le système IT central de l’établissement qui comprend : le Centre Hospitalier principal à Pont-Saint-Esprit, 3 maisons de retraites ainsi que de son Centre Local d’Information et de Coordination. Environ 450 utilisateurs différents (médecins, aides-soignants, psychologues ou employés administratifs) – ont ainsi besoin de services performants, fiables et accessibles à tout moment.
« Je suis arrivé à la tête du Système d’information en 2011 suite à la construction d’un établissement neuf. À l’époque, le programme hôpital numérique a fait que l’on s’est posé des questions. Nous avions des lacunes, des soucis de montée en charge et surtout nous ne disposions pas de PRA » explique Benjamin Desbrun, Responsable des Systèmes d’Information et de la Communication du CH Pont Saint Esprit.
En parallèle d’un vaste plan de virtualisation de l’infrastructure avec VMware et de virtualisation des postes de travail avec les outils de Microsoft, le responsable décide de donc de repenser l’infrastructure de stockage de l’hôpital.
Une infrastructure hautement disponible pour moins de 100 000€


Le cahier des charges requiert une solution capable de sécuriser et d’apporter une haute disponibilité véritable, tout en délivrant plus de performances à l’infrastructure et notamment à la vingtaine de machines virtuelles hébergeant les applications critiques pour l’hôpital (contrôleurs AD, serveur EAI, serveurs Remote Desktop Services, serveurs Exchange, application de gestion du dossier patient, application financière, application RH, Gestion de planning…). Le tout dans un budget contraint puisque l’enveloppe disponible pour la modernisation de l’infrastructure n’est que de 92 000 €.
Après avoir étudié plusieurs solutions dans le cadre d’un marché public à procédure adaptée (MAPA), le CH de Pont-Saint-Esprit décide finalement de retenir la solution DataCore SANsymphony et de standardiser son infrastructure sur des serveurs Dell.
 « Je ne cache pas que nous avons en partie retenu DataCore pour des raisons financières », explique Benjamin Desbrun : « À l’époque, seules deux solutions rentraient dans nos budgets. Storevirtual en iSCSI d’HPE et SANsymphony de DataCore. StoreVirtual était toutefois loin de délivrer les performances de DataCore. Les autres solutions du marché que nous avons écarté n’offraient que de la réplication asynchrone, alors que nous cherchions à disposer d’une solution en mode actif/actif dans le cadre de notre PCA ».
DataCore SANsymphony au service de la haute disponibilité
...Concrètement, l’infrastructure est répartie entre deux salles de l’hôpital distantes d’environ 100m et reliées par une double liaison fibre à 10 Gbit avec des commutateurs Alcatel 6850.
Dans chaque salle, l’hôpital installe un serveur VMware ESXi pour héberger les applications (Dell Poweredge  bi-processeur R620P à base de Xeon E5-2650 et doté de 192 Go de RAM et de deux ports FC à 8 Gbit/s) et un contrôleur SANsymphony pour le stockage ( Dell PowerEdge R720 avec deux Xeon E5-2630, 32 Go de RAM, deux disques de 146 Go pour le boot et six disques SAS de 600 Go en configuration Raid 5). Le tout est interconnecté via des commutateurs FC Brocade 300B et les données sont répliquées en mode synchrone entre les deux contrôleurs SANsymphony. Les capacités de continuité d’activité de la solution ont été validées à plusieurs reprises depuis sa mise en place, en simulant la perte d’une fibre, d’un ESX et d’un nœud de stockage et à l’occasion d’opérations de maintenance programmée.
Selon M. Desbrun, la solution donne toute satisfaction depuis son installation et l’hôpital devrait ajouter de nouveaux disques dans l’année à venir pour doper à la fois ses capacités et ses performances de stockage. « Nos besoins en capacité progressent de 15 à 20% par an et nous sommes aujourd’hui à près de 75% de taux d’utilisation de notre capacité. Ce qui nous amènera sans doute à ajouter des disques additionnels dans le courant 2017 » explique Benjamin Desbrun.
Le responsable informatique conclut, « Les fonctionnalités offertes par SANsymphony répondent parfaitement à nos besoins. On est satisfait des performances et le thin provisioning est notre sauveur quotidien. DataCore étant une couche de virtualisation 100% logicielle, il a aussi l’avantage de nous permettre de nous abstraire totalement du stockage sous-jacent ».


mercredi 11 janvier 2017

DataCore Software nomme Carrie Reber Vice-Présidente du marketing mondial

Une spécialiste du secteur rejoint l'équipe exécutive pour accroître les activités et développer le potentiel du traitement en parallèle 

DataCore Software, l'un des principaux fournisseurs de solutions de gestion de stockage, Hyper-converged Virtual SAN, Software-Defined Storage et Parallel I/O Processing Software, a annoncé aujourd'hui la nomination de Carrie Reber en tant que Vice-Présidente du marketing mondial. Mme Reber prendra la tête de toutes les initiatives liées aux ventes et aux canaux de distribution de l'entreprise. Véritable spécialiste des techniques de marketing et de communication Carrie Reber dispose d’une large expérience dans la mise en place et la direction d'équipes marketing, dans l'élaboration et la gestion de plans de positionnement et de communications stratégiques et dans la mise en valeur de la marque pour des entreprises de logiciel innovantes en B-to-B.

Avec plus de 20 ans d'expérience dans le secteur de la technologie, Carrie Reber a occupé le rôle de Vice-Présidente du marketing international chez Datto après avoir tenu des fonctions exécutives chez Infinio. Elle a également contribué à la mise en place de toute l'organisation marketing et des initiatives de mise sur le marché qui ont participé à la croissance rapide de Veeam, passé d’une start-up à une entreprise de 100 millions $ de revenus. Ses expériences antérieures incluent, entre autres, la direction des relations publiques chez Quest Software, et divers postes marketing dans des entreprises telles que Aelita Software, Legent Corp. et CompuServe.

Tandis que la technologie révolutionnaire Parallel I/O de DataCore continue d'enregistrer des performances records, notamment en termes de prix pour ses solutions DataCore™ Hyper-converged Virtual SAN et SANsymphony™ Software-Defined Storage, l'entreprise a connu une croissance à deux chiffres dans des régions essentielles en Amérique, EMEA et APAC. L'un des principaux objectifs de Mme Reber sera de continuer à construire la notoriété de la marque DataCore au niveau mondial tout en présentant les avantages et la proposition de valeur de Parallel I/O.

« Je suis très heureux que quelqu'un du calibre et de l'expérience de Carrie rejoigne notre équipe », se réjouit George Teixeira, Président et PDG de DataCore. « Dans notre entreprise qui compte plus de 10 000 déploiements clients réussis, nous devons faire valoir nos réalisations et acquérir de nouveaux clients pour accroître nos activités. D'un point de vue stratégique, nous devons capitaliser sur notre technologie révolutionnaire de traitement en parallèle et exploiter les nouvelles opportunités qu'elle permettra de développer en 2017. Les solides capacités de gestion et d'exécution de Carrie seront indispensables pour permettre à DataCore de mettre en œuvre ces initiatives stratégiques. »

vendredi 9 décembre 2016

INFRASTRUCTURES: Pentasonic lance la solution convergée Hypersonic basée sur DataCore

http://www.informatiquenews.fr/pentasonic-lance-solution-convergee-hypersonic-basee-datacore-49561
 Pentasonic, société basée à Nantes et partenaire de DataCore Software, présente une offre d’hyperconvergence embarquant DataCore sur une plate-forme intégrant de façon étroitement liée les composants de traitement, de stockage, de sécurité et de réseau.


Hypersonic est une solution industrielle basée sur DataCore Virtual SAN, des serveurs Fujitsu et un hyper-viseur (Microsoft Hyper-V ou VMware vSphere au choix). Elle est la première offre d’hyper-convergence en France qui intègre un cœur de réseau de niveau 3 (Virtual router Brocade) et un pare-feu Stormshield embarqué (en option). Des services de pré-intégration, de supervision et de garanties uniques complètent cette nouvelle offre packagée.
Principales caractéristiques de cette solution hyperconvergée :
– Hypersonic est livrée préinstallée conformément aux spécifications du client ;
– Hypersonic comprend une garantie 3 ans pour la plate-forme matérielle et logicielle ; dans le cadre de cette garantie, le client bénéficie de l’expérience et l’expertise du centre de services Pentasonic qui constitue une interface unique pour toute la solution et élimine les fastidieux recours aux supports multifournisseurs ;
– Pentasonic surveille l’infrastructure client avec son système d’alertes proactives émises par les plateformes pour toute panne de composant ou absence de « KEEP ALIVE » pendant 24h ;
– Pentasonic propose un accompagnement à la migration et l’intégration du matériel existant ;
– Différentes options de services sont disponibles comme l’extension de garantie 4 et 5 ans, infogérance avancée etc.
La nouvelle offre Hypersonic commercialisée par Pentasonic et Fujitsu est disponible dès à présent. Elle se décline en trois modèles : Hyper 4 (avec 4 TO pour 12 VMs), Hyper 8 (avec 8 To pour 36 VMs) et Hyper 16 (16 To/noeuds maximum pour 48 VMs). L’offre démarre à 15K€/nœud.

mercredi 7 décembre 2016

DataCore allie performance et hyperconvergence

Alors que l’éditeur américain de solutions de stockage défini par logiciel continue sa tournée des villes françaises, il annonce des performances à plus de 5 Millions d’IOPS sur son serveur Parallel I/O lors d’un test SPC-1. Retour sur l’actualité de l’éditeur avec Pascal Le Cunff, directeur commercial Europe du Sud de Datacore.
Pascal Le Cunff était satisfait de la participation dans les différents événements que l’éditeur a organisé avec le sponsoring de HGST dans plusieurs villes de France. Il indique : « nous ne visions pas à attirer une foule de personnes mais 20 à 25 prospects et clients dans chaque ville pour leur présenter nos nouveautés et échanger sur les différentes tendances du marché sur le stockage ». Ce sont 165 personnes qui ont participé aux différentes éditions avant les deux dernières étapes de ce tour à Aix-en-Provence et Paris.
Pascal Le Cunff, directeur commercial Europe du Sud chez Datacore.

Hyperconvergence et performance au cœur des débats

L’éditeur profitait des événements pour présenter sa solution Virtual SAN, son offre hyperconvergente logicielle basée sur la technologie Parallel I/O. Pascal Le Cunff précise: « les constructeurs d’appliances rendent le marché de l’hyperconvergence très visible et font l’éducation du marché sur ces technologies. Mais elles ne répondent pas à tous les cas en particulier si un SAN existant est présent. Pour des auditoires peu techniques cela semble magique, tout est simplifié pour l’administration, tout est virtualisé mais quand on creuse un peu cela ne fait que déporter les problèmes et quand il s’agit de faire évoluer la solution souvent la performance n’est plus là comme le démontrent certains tests que nous avons fait chez des clients. Nous sommes les seuls à pouvoir combiner l’hyperconvergence et des SAN de chez nous ou autres à travers notre contrôleur ».
Côté performances, Datacore n’a personne à envier avec le résultat rendu public d’un benchmark SPC-1 où la solution de l’éditeur arrive à dépasser les 5 millions d’I/O pour un coût par I/O de 10 cents et une latence à 28 ms. Le test a été effectué sur 2 serveurs Lenovo fonctionnant avec Parallel Serveur I/O sur 12 hôtes externes en Fibre Channel. Le test démontre que les baies all flash ne sont pas nécessaires pour obtenir de hautes performances car il est possible de paralléliser les I/O sur des serveurs remplis de SSD ou de cartes flash pour obtenir des performances similaires voire supérieures et ce pour des coûts sensiblement inférieurs.

Vers une montée en gamme de Datacore

Si actuellement la base installée de l’éditeur est principalement composée d’entreprises de taille intermédiaire ou petites, les possibilités offertes par cette technologie de parallélisation lui permettent de viser plus haut vers les environnements de big data ou HPC où le volume de données mais aussi la performance sont primordiaux. Datacore a donc encore son mot à dire et le fait savoir !

mercredi 2 novembre 2016

DataCore offre aux professionnels certifiés VMware des licences gratuites pour ‘Hyper-converged Virtual SAN’


Les VVol universels DataCore de deuxième génération sont certifiés par VMware pour la gestion de tous les types de stockage.

DataCore Software, fournisseur leader de réseaux SAN virtuels hyper-convergés, de solutions de stockage définies par logiciel et de logiciels à E/S parallèles adaptatives, propose aux experts de VMware des clés de licence gratuites pour son logiciel Hyper-converged Virtual SAN alimenté par E/S parallèles. Ces clés de licence non destinées à la revente (NFR) incluent les fonctionnalités Universal VVols DataCore de deuxième génération certifiées par VMware pour la gestion de tous les types de stockage, grâce à un plan de contrôle qui permet d’administrer les politiques de stockage orientées machines virtuelles à partir d’une combinaison d’infrastructures de stockage nouvelles et existantes.

Les clés de licence (NFR) sont disponibles pour les niveaux vExpert, VCDX (VMware Certified Design Expert), VCAP (VMware Certified Advanced Professional), VCP (VMware Certified Professional) et VCIX (VMware Certified Implementation Expert). Ces licences offertes pour une utilisation hors production sont destinées à venir en aide aux consultants en virtualisation, instructeurs et architectes impliqués dans des initiatives visant à gérer et tirer pleinement parti de leurs ressources de stockage.

« Le logiciel Virtual SAN de DataCore offre les solutions hyper-convergées les plus rapides du marché grâce à un traitement inégalé des E/S parallèles », a déclaré Amanda Bedborough, vice-présidente en charge des opérations EMEA de DataCore. « Cette offre de licences NFR permettra aux experts VMware de découvrir comment le traitement parallèle optimise les performances d’une infrastructure hyper-convergée et comment les environnements VMware peuvent tirer bénéfice des solutions Hyper-converged Virtual SAN ».

La puissante technologie de traitement d’E/S en parallèle mise au point par DataCore améliore les performances des applications d’entreprise de premier niveau et augmente la productivité. Elle consolide l’infrastructure en démultipliant les charges de travail et accélère considérablement les temps de réponse. Grâce à cette technologie, DataCore a instauré, avec ses solutions de stockage et hyper-convergées, une nouvelle référence en matière de performances et de rapport performances/ prix. Pour ce faire la société s’est appuyé sur l’un des indices les plus prestigieux du secteur : le SPC -1[1] de l’organisme de normalisation Storage Performance Council. Pour plus de détails, consultez le site : https://www.datacore.com/products/datacore-hyper-converged-virtual-san

Les clés de licence NFR sont mises gratuitement à la disposition des experts qualifiés, qui peuvent en faire la demande sur le site http://info.datacore.com/free-NFR-VMware-Professionals. Ces clés doivent être exploitées exclusivement hors production.

VVol universels de deuxième génération
DataCore Hyper-converged Virtual SAN incorpore également les dernières avancées en matière de prise en charge des volumes virtuels vSphere universels (VVol). La mise en œuvre des VVol par DataCore crée une plateforme de services de stockage qui unifie les ressources de stockage de données, qu’elles soient convergées, hyper-convergées, hébergées sur réseau SAN ou dans le Cloud. Celle-ci est compatible avec une grande diversité de solutions d’autres fournisseurs, ainsi qu’avec tous les types de stockage (sous-systèmes à disques, matrices Flash/SSD, supports DAS, etc.)

Les VVol universels de DataCore ajoutent en outre la possibilité de définir un plan de contrôle universel qui permet de gérer l’instrumentation et l’administration des politiques de stockage orientées machines virtuelles via une combinaison d’infrastructures de stockage nouvelles et existantes issues d’un ou de plusieurs fournisseurs, même si celles-ci ne sont pas certifiées pour les VVol. Cette particularité améliore l’efficacité opérationnelle en instaurant une plateforme de gestion et de régulation commune, sur laquelle les exigences en matière de services de données et de niveau de performances sont indépendantes des éventuelles anomalies sous-jacentes.

À propos de DataCore
DataCore est une entreprise de logiciels d'infrastructure de données leader de la technologie SDS (Software-Defined Storage) et des logiciels Adaptive Parallel I/O, qui exploitent les plate-formes de serveurs actuelles, performantes et rentables, pour relever le principal défi rencontré par le secteur IT, l'engorgement des E/S. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page http://www.datacore.com ou contacter infoFrance@DataCore.com


lundi 3 octobre 2016

Le Centre Hospitalier de Pont-Saint-Esprit a mis en place un PCA sous DataCore


« Grâce à DataCore SANsymphony, nous pouvons à ce jour proposer des services de classe entreprise à nos collaborateurs. De plus, la solution nous permet de respecter le critère 5b « sécurité du SI » de la certification HAS (tous les 4 ans) pour tous les hôpitaux du secteur public. Enfin, elle nous a permis de participer à l’obtention d’une qualification pour les aides financières spécifiques dans le cadre du dispositif Hôpital Numérique mis en place par le gouvernement. En termes de sécurité, nous n’avons heureusement jamais vécu une panne réelle. Nous avons toutefois pu vérifier et valider le bon fonctionnement de la solution DataCore lors des nombreux crashs tests durant la phase d’installation, ou lors des arrêts volontaires dus à la maintenance, de même qu’au cours des tests de nouvelles applications. Quant aux projets à venir, début 2016, nous étions à un taux d’utilisation de notre stockage de 73%, ce qui nous laisse encore une autonomie suffisante pour le moment. La volumétrie de nos données étant en constante croissance, nous prévoyons une augmentation des capacités et l’ajout de nouveaux disques en 2017 probablement », conclut-il.


« Faire moins avec plus » avec Virtual SAN hyper convergé de DataCore et le stockage défini par logiciel

Le Centre Hospitalier de Pont-Saint-Esprit a mis en place un PCA sous DataCore


« Ce projet, mené à bien avec DataCore Software, nous a permis de remplir les prérequis pour participer au programme national « Hôpital Numérique » et espérer bénéficier de subventions financières spécifiques dans le cadre de la transformation de notre système d’information. 

Benjamin DESBRUN, Responsable des Systèmes d’Information et de la Communication du CH Pont Saint Esprit

Hôpital Pont Saint EspritLe Centre Hospitalier (ex hôpital local) est une structure à taille humaine sans service d’imagerie, d’IRM, de scanner ou autres applications particulièrement gourmandes en termes de performance, besoin de stockage etc. Cependant, il doit gérer un nombre importants d’utilisateurs rattachés aux différentes entités gérées par le système IT central de l’établissement qui comprend : le Centre Hospitalier principal à Pont-Saint-Esprit, 3 maisons de retraites ainsi que de son ‘Centre Local d’Information et de Coordination’. Environ 450 utilisateurs différents (médecins, aides-soignants, psychologues ou employés administratifs) – ont ainsi besoin de services performants, fiables et accessibles à tout moment.

Pour ce faire, l’établissement avait mis en place, il y a quelques années déjà, un système informatique complètement virtualisé sous Parallels Virtuozzo Containers mais il n’avait pas encore intégré la virtualisation du stockage.

« Il est vrai, quand on se lance dans un projet de haute disponibilité, que l’on pense généralement en premier lieu à la redondance au niveau des serveurs d’application, mais pas au stockage », explique Benjamin Desbrun, Responsable des Systèmes d’Information et de la Communication du CH de Pont-Saint-Esprit.


« Quand on se penche sur le stockage, on se rend compte que de nombreuses solutions existent, notamment les baies de stockage des grands constructeurs, mais celles-ci ne fonctionnent pas nécessairement en mode synchrone et/ou ne sont pas accessibles à des petites structures comme la nôtre. »

Outre les besoins de haute disponibilité et de performances accrues, c’est le lancement du programme national de « l’Hôpital Numérique » lancé en 2011 qui a fortement motivé la DSI à passer à la virtualisation du stockage.

Le Défi

Avec ce programme, le gouvernement français vise à inciter les établissements à moderniser leurs systèmes d’information. Pour y postuler et bénéficier d’aides financières spécifiques dans différents domaines, les candidats doivent remplir 3 pré-requis concernant :

1/ la gestion de l’identité et des mouvements patient,

2/ la fiabilité et la disponibilité des données,

3/ et enfin, en garantir la confidentialité.

Concernant le second point « fiabilité et la disponibilité des données », le programme prévoit entre autre un PCA (Plan de Continuité des Activités) afin d’expliquer les démarches à suivre en cas d’indicent, d’informer sur les mesures qui ont été mises en places et sur les procédures à respecter etc.

« Évidemment, avant de pouvoir établir un tel document, il nous fallait trouver un produit qui tenait déjà la route techniquement », s’exclame M. Desbrun. « C’est ce qui a donné le coup d’envoi à nos recherches de solutions alternatives et au lancement d’un appel d’offre sous forme d’un Marché à procédure adaptée, ou ‘MAPA’, courant 2013. »

Choix de la solution et déploiement

Le cahier des charges établi par la DSI prévoyait alors une solution capable de sécuriser et d’apporter une haute disponibilité véritable, plus de performances à l’infrastructure et notamment la partie d’applications critiques en place, soit une vingtaine de machines virtuelles qui ne changeaient pas dont : 2 serveurs/ contrôleurs de noms de domaines (Active Directory); 1 serveur EAI (Enterprise Application Integration – l’Intégration des Applications d'entreprises) pour gérer les flux d’informations à travers différentes interfaces ; 1 ferme de 4 serveurs RDS (Remote Desktop Services) ; 1 serveur de fichiers, 1 serveur de messagerie sécurisée (SM), 2 serveurs Exchange en cluster ainsi que divers serveurs d’applications stratégiques comme le Dossier Patient informatisé, la Gestion économique et financière, la Gestion des ressources humaines, le Planning etc.

Après avoir étudié plusieurs solutions, dont notamment HP StoreVirtual, le CH de Pont-Saint-Esprit a choisi la solution DataCore SANsymphony. 100% logicielle, ouverte, indépendante du matériel sous-jacent, cette solution offrait le meilleur ratio prix-performance parmi les différentes offres évaluées. La solution lui avait également été recommandée par un confrère du CH d’Aubenas en Ardèche, utilisateur de DataCore depuis quelques années déjà.

Suite à une présentation produit détaillée et grâce aux conseils de Laurent Ibars et de Pierre Pradon, ingénieurs avant-ventes chez DataCore, la commande a été signée en décembre 2013 pour 2 licences DataCore SANsymphony pour une volumétrie de stockage de 3 téraoctets (soit 2x 2,7 téraoctets utiles). Le package de base comprenait déjà le Thin-provisioning (l’allocation fin du stockage), seule la connectivité en Fibre Optique a été ajoutée en option.

Le déploiement a été effectué en janvier 2014 par Yohann BOISSIN, ingénieur chez l’intégrateur Sud Telecom. M. Desbrun a participé et bénéficié d’un transfert de compétence pendant les 2 jours qu’a duré l’installation. Depuis, il ne se connecte quasiment plus. Tout fonctionne et il avoue se contenter des alertes automatiques envoyées par le système ainsi que des retours de Sud Telecom qui s’occupe de la maintenance. Dans le cadre du contrat signé pour 5 ans, il peut également faire appel au Service support DataCore en cas de besoin.

La nouvelle infrastructure en place

L’architecture hyper-convergente mise en place et gérée entièrement par DataCore repose sur un parc informatique composé de matériel Dell exclusivement. Il comprend 125 postes multi-utilisateurs, 2 serveurs VMware ESX hébergeant 23 machines virtuelles, et comme nouveauté, 2 hyperviseurs de stockage DataCore SANsymphony. La nouvelle infrastructure a été scindée en deux et repartie entre l’ancienne salle et une salle de secours nouvellement créée. Situées sur le site principal de l’établissement, les deux salles sont éloignées d’environ 100 mètres et séparées par de nombreuses portes coupe-feu etc. Elles sont reliées par une double connexion en Fibre Optique 10 giga et fonctionnent en mode de réplication synchrone actif-actif.

Les bénéfices

« Avec DataCore, nous bénéficions d’une vraie haute disponibilité et de performances inégalées pour notre système IT, désormais sécurisé de bout en bout. DataCore était le seul en 2013 à proposer une telle solution avec une connexion du matériel en fibre optique, en tout cas pour des configurations à faibles volumétries comme la nôtre. Les autres solutions sont davantage destinées aux datacenter et hébergeurs de plus grande envergure et s’avéraient surdimensionnées par rapport à nos besoins et à nos ressources », souligne Benjamin Desbrun.

Parmi les autres bénéfices apportés par la solution DataCore, M. Desbrun apprécie particulièrement :

- le système d’alertes qui envoie des notifications automatiques en cas d’anomalie,

- l’indépendance matérielle qui permet d’augmenter les capacités et d’ajouter facilement du stockage de tout type et toute marque confondus, au fur et à mesure que les besoins de l’établissement évoluent,

- les fonctionnalités d’Auto-tiering et d’Auto-provisioning visant à optimiser les ressources,

- la facilité et le confort d’utilisation de l’interface DataCore.

Coût du projet & retour sur investissement (ROI)

Selon M. Desbrun, le coût global de l’infrastructure en place est d’environ 100 000 €. Ce budget tient compte de l’ensemble des serveurs et du stockage licences associées.

« Nous n’avons pas encore évalué le ROI exact de la solution. Quoi qu'il en soit c’était exactement celle qu’il nous fallait et qui nous a permis d’atteindre tous nos objectifs au meilleur tarif », affirme M. Desbrun. « Nous sommes très satisfaits du travail effectué au sein de ce projet par les équipes expérimentées de Sud Telecom et DataCore.»

Conclusion & Projets à venir

« Grâce à DataCore SANsymphony, nous pouvons à ce jour proposer des services de classe entreprise à nos collaborateurs. De plus, la solution nous permet de respecter le critère 5b « sécurité du SI » de la certification HAS (tous les 4 ans) pour tous les hôpitaux du secteur public. Enfin, elle nous a permis de participer à l’obtention d’une qualification pour les aides financières spécifiques dans le cadre du dispositif Hôpital Numérique mis en place par le gouvernement. En termes de sécurité, nous n’avons heureusement jamais vécu une panne réelle. Nous avons toutefois pu vérifier et valider le bon fonctionnement de la solution DataCore lors des nombreux crashs tests durant la phase d’installation, ou lors des arrêts volontaires dus à la maintenance, de même qu’au cours des tests de nouvelles applications. Quant aux projets à venir, début 2016, nous étions à un taux d’utilisation de notre stockage de 73%, ce qui nous laisse encore une autonomie suffisante pour le moment. La volumétrie de nos données étant en constante croissance, nous prévoyons une augmentation des capacités et l’ajout de nouveaux disques en 2017 probablement », conclut-il.

« Faire moins avec plus » avec Virtual SAN hyper convergé de DataCore et le stockage défini par logiciel

Le logiciel DataCore SANsymphony réduit considérablement les limitations d’entrée-sortie et les goulets d'étranglement. Ces derniers restreignent le nombre de machines virtuelles (VM) ainsi que les charges de travail qui peuvent être consolidées sur les serveurs et les plateformes hyper convergentes. Il permet aux serveurs x86 standard d’acquérir les fonctionnalités de stockage essentielles et nécessaires pour répondre aux exigences des applications d'entreprise de premier plan. La solution fonctionne sur les serveurs standards du commerce et couvre l’ensemble de l’infrastructure à travers tous les types de stockage (flash, disque et Cloud) afin d’automatiser et d’optimiser la répartition des performances et l'allocation des ressources.

SANsymphony, basé sur la technologie révolutionnaire de parallélisation des entrées-sorties de DataCore, tire un parti unique de la génération actuelle des plateformes serveur multi-cœurs, permettant aux entreprises d'accroître la productivité et les économies de consolidation de serveur en permettant une augmentation significative des entrées-sorties nécessaire pour faire fonctionner un plus grand nombre de machines virtuelles. Davantage de charges de travail sont ainsi exécutées plus rapidement et à un coût nettement inférieur.